Bienvenue sur Judéopédia.org le projet de Bibliothèque Hébraïque Numérique libre et gratuite.

Chargement en cours, veuillez patienter...

Aujourd'hui
Vendredi 6 Kislev 5778 - 24 novembre 2017
Shabbat Vayetze (25 novembre): 16h44 - 17h52 (Paris)

Derniers articles

Dernières annonces
Calendrier hébraïque
13/12/2017Hanoucca (1er jour)
14/12/2017Hanoucca (2ème jour)
15/12/2017Hanoucca (3ème jour)
16/12/2017Hanoucca (4ème jour)
17/12/2017Hanoucca (5ème jour)
18/12/2017Rosh Hodesh Tevet
18/12/2017Hanoucca (6ème jour)
19/12/2017Rosh Hodesh Tevet
19/12/2017Hanoucca (7ème jour)
20/12/2017Hanoucca (8ème jour)
28/12/2017Jeûne du 10 Tevet
17/01/2018Rosh Hodesh Shevat
31/01/2018Tou biShevat
15/02/2018Rosh Hodesh Adar
16/02/2018Rosh Hodesh Adar

Contenu de la Judéothèque
39 livres, 5 langues (soit 400 versions différentes)
931 chapitres et 24359 versets

  

Qui sommes nous ?

Judéopédia est une association de loi 1901 à but non lucratif qui a pour objet de mettre à la disposition du public francophone, par la création d'un site Internet nommé Judeopedia.org, les versions hébraïques originales et la traduction en français, des textes fondateurs de la tradition juive (Bible, Talmud, Midrash...).

L'association a commencé, d'une part, à constituer la Bibliothèque Hébraique Numérique, dénommée Judéothèque, et d'autre part, à faire développer un logiciel Web innovant, dénommé WebCodex, qui permettra d'exploiter cette Judéothèque.

Vous pouvez déjà consulter en ligne sur notre site tous livres de la Bible (disponibles en hébreu, en français dans trois traductions différentes, en anglais, latin et grec, ainsi qu'une version hébreue de la Torah avec les Taamim pour ceux qui préparent leur Bar-Mitzva).

Pour atteindre son objectif Judéopédia ne pourra se passer de l'aide et l'implication de la communauté francophone. Il importe que chacun participe et transmette ainsi aux générations futures la Bibliothèque Hébraïque Numérique.

Vous pouvez aider notre action par des dons déductibles du revenu imposable, par du temps consacré à la traduction ou à la relecture des textes mis en ligne et par la publicité que vous pourrez faire au projet Judéopédia.

Les membres fondateurs

Président - Jean-Claude Lévy

Jean-Claude Lévy est auteur de logiciels.

Ancien consultant de Microsoft France, il a créé le logiciel d'étude biblique Codex qui est au cœur du cédérom " La Bible de Jérusalem v3.0".

N'ayant jamais abandonné l'idée de transposer Codex pour le web et de créer une judeothèque accessible sur internet, il est à l'initiative du projet Judéopédia.

Vice-Président - Maurice Mergui

Maurice Mergui a dirigé plusieurs entreprises dont  "Les Temps qui Courent" et publie en 1997 le célèbre cédérom "La Bible de Jérusalem (BJ3).

Economiste de formation et ayant fait une carrière dans l’enseignement, c'est sa rencontre avec Bernard Dubourg qui le conduit à s’intéresser à la littérature midrashique.

Il en a traduit de nombreux volumes et y a consacré deux essais (1 et 2). Après avoir publié une dizaine de titres consacrés au Midrash il fonde l’association "Objectif Transmission" destinée à poursuivre l’effort de traduction.

Secrétaire général - Michel Louis Lévy

Michel Louis Lévy est l’auteur d'ouvrages et d'articles de pédagogie et de vulgarisation en statistique et démographie. Il poursuit l’idée d’expliquer la Bible hébraïque, ses commentaires et ses prolongements, à un large public. Il a publié dès 1988 sa première « Leçon de théologie » dans la revue Commentaire.

Depuis sa retraite en 2005, il a ouvert un blog sur lequel il a publié un roman, La Révélation, qui imagine Moïse en précepteur égyptien inventeur de l’ordre alphabétique. Sur Wikipédia, il est un actif contributeur sur les thèmes bibliques.

Grand utilisateur du cédérom BJ3, il se réjouit qu’un instrument disponible sur Internet permette de comparer au texte hébreu plusieurs traductions de la Bible en français.

L’Éternel parla à Mosché et à Aharone en ces termes : Un homme qui aura à la peau de sa chair une tumeur, un dépôt ou une tache, et que (cela) dégénère dans la peau de sa chair en une plaie de lèpre, on l’amènera devant Aharone le cohen, ou devant un de ses fils les cohenime. Le cohen voit la plaie dans la peau de la chair ; et le poil de la plaie est tourné (en) blanc, et l’apparence de la plaie paraît plus profonde que la peau de la chair, c’est une plaie de lèpre ; le cohen, ayant vu cela, le déclarera impur. Si la tache est blanche dans la peau de la chair, et que l’apparence ne soit pas plus profonde que la peau, et que le poil n’en soit pas devenu blanc, le cohen fera enfermer la plaie sept jours. Le cohen le verra le septième jour ; si alors la plaie est restée dans son (même) aspect, que la plaie ne soit pas étendue dans la peau, le cohen le fera enfermer sept jours une seconde fois. Le cohen le verra le septième jour pour la seconde fois ; si la plaie s’est affaiblie, si la plaie ne s’est pas étendue dans la peau, le cohen le déclarera pur; c’est un dépôt ; il lavera ses vêtements, et sera pur. Mais si ce dépôt continue à s’étendre dans la peau après qu’il (l’homme) se sera montré au cohen pour sa déclaration de pureté, il sera montré une seconde fois au cohen. Si le cohen voit que le dépôt s’est étendu dans la peau, le cohen le déclarera impur ; c’est une lèpre. Lorsqu’il y aura une plaie de lèpre sur un homme, et qu’il soit amené devant le cohen ; Le cohen voit qu’il y a une tumeur blanche dans la peau qui a le poil tourné en blanc, ou qu’une vie de chair vive (est) dans la tumeur ; C’est une lèpre invétérée dans la peau de sa chair ; le cohen le déclarera impur ; il ne fera pas renfermer, car il est impur. Mais si la lèpre refleurit dans la peau, et que la lèpre couvre toute la peau de la plaie, de la tête aux pieds, autant que pourront le voir les yeux du cohen ; Le cohen voit que la lèpre a couvert toute la chair, il déclarera pure la plaie ; si tout est devenu blanc, c’est pur. Mais dès qu’il s’y montre de la chair vive, il (l’homme) est impur. Le cohen voyant la chair vive, le déclarera (l’homme) impur ; la chair vive est impure ; c’est la lèpre. Mais si la chair vive se change et devient blanche, il viendra auprès du cohen. Le cohen le verra, et voilà que la plaie est devenue blanche ; le cohen déclarera la plaie pure ; c’est pur. La chair qui a eu en sa peau une inflammation qui est guérie ; A la place de l’inflammation il survient une tumeur blanche, ou une tache blanche (mêlée) d’un rouge foncé, qu’il soit montré au cohen. Le cohen regarde, et voilà que son apparence est abaissée (au-dessous) de la peau, et que le poil a tourné en blanc, le cohen le déclarera impur ; c’est une plaie de lèpre dégénérée en inflammation. Si le cohen regarde, et voilà qu’il n’y a pas de poil blanc, qu’elle n’est pas abaissée (au-dessous) de la peau, et qu’elle est terne, le cohen le fera enfermer sept jours. Si elle s’étend dans la peau, le cohen le déclarera impur ; c’est une plaie. Mais si la tache demeure dans son lieu, qu’elle ne se soit pas étendue, c’est la cicatrice d’une inflammation; le cohen le déclarera pur. Ou une chair qui a eu en sa peau un abcès enflammé et que la guérison de cet abcès produit une tache blanche et rouge ou blanche ; Le cohen le voit, et voilà que le poil sur la tache est devenu blanc, et que l’apparence en est abaissée (au-dessous) de la peau ; c’est la lèpre qui a refleuri dans l’abcès ; le cohen le déclarera impur ; c’est une plaie de lèpre. Mais si le cohen le voit, et qu’il n’y a pas à la tache du poil blanc, qu’elle n’est pas plus abaissée que la peau, qu’elle est terne, le cohen le fera enfermer sept jours. Le cohen l’inspecte, le septième jour ; si elle s’est étendue dans la peau, le cohen le déclarera impur ; c’est une plaie de lèpre. Mais si la tache est restée à sa place, ne s’est pas étendue dans la peau, et est terne, c’est une tumeur d’inflammation ; le cohen le déclarera pur, car c’est la cicatrice d’un abcès. Un homme ou une femme qui aura une plaie à la tête ou à la barbe ; Le cohen voit la plaie ; si son apparence est plus profonde que la peau, et qu’il y ait un poil fin tirant sur le jaune, le cohen le déclarera impur, c’est la teigne ; c’est la lèpre de la tête ou de la barbe. Si le cohen voit la plaie de la teigne, et que l’apparence n’est pas plus profonde que la peau, et qu’il n’y a pas de poil noir, le cohen fera enfermer (l’homme infecté de) la plaie de la teigne sept jours. Le cohen verra la plaie le septième jour ; si la teigne ne s’est pas étendue, s’il n’y a pas de poil jaunâtre, et que l’apparence de la teigne n’est pas plus profonde que la peau, Qu’il se fasse tondre, mais il ne tondra pas (l’endroit de) la teigne ; le cohen fera enfermer (l‘homme infecté de) la teigne sept jours une seconde fois. Le cohen verra la teigne le septième jour ; si la teigne ne s’est pas étendue dans la peau, et que l’apparence n’en est pas plus profonde que la peau, le cohen le déclarera pur ; il lavera ses vêtements et sera pur. Mais si la teigne s’étend dans la peau après avoir été déclarée pure, Et que le cohen en l’inspectant trouve que la teigne s’est étendue dans la peau, le cohen n’a pas à examiner le poil jaunâtre ; il est impur. Si la teigne reste dans un aspect stationnaire, et ait poussé un poil noir, la teigne est guérie, il est pur ; le cohen le déclarera pur. Un homme ou une femme qui auront à la peau de leur chair des taches, des taches blanches ; Le cohen voit qu’à la peau de leur chair il y a des taches ternes blanches, c’est une éruption qui a bourgeonné dans la peau ; il est pur. Un homme dont les cheveux de la tête tombent, il est chauve, mais il est pur. Et si les cheveux du côté de face lui tombent de la tête, il est de chauve de devant, il est pur. Si dans la partie chauve de devant ou de derrière il se trouve une plaie blanchâtre et rougeâtre, c’est une lèpre qui lui a bourgeonné à la partie chauve de devant ou de derrière. Le cohen le verra ; s’il trouve que la tumeur de la plaie est blanchâtre et rougeâtre à la partie chauve de devant ou de derrière, d’une apparence de lèpre à la peau de la chair, C’est un homme lépreux, il est impur ; le cohen le déclarera impur ; à sa tête (est) sa plaie. Le lépreux en qui est la plaie aura ses vêtements déchirés, sa chevelure sera en désordre, il sera couvert (jusqu’aux) lèvres, et criera : impur ! impur ! Aussi longtemps que la plaie qui rend impur est en lui, il sera impur, il demeura isolé, hors du camp sera sa demeure. Un vêtement dans lequel sera une plaie de lèpre, soit dans un vêtement de laine, soit dans un vêtement de lin ; Ou dans la trame, ou dans la chaîne, pour le lin ou la laine, ou le cuir ou dans tout ouvrage en cuir ; La plaie est d’un vert foncé ou d’un rouge foncé, dans le vêtement ou dans le cuir, dans la chaîne ou dans la trame, ou dans tout ustensile de cuir, c’est une plaie de lèpre ; ce doit être montré au cohen. Le cohen verra la plaie, et fera enfermer (l’objet infecté de) la plaie sept jours. Il verra la plaie le septième jour, et si la plaie s’est étendue dans le vêtement, dans la chaîne, dans la trame ou dans le cuir, en tout où la peau est mise en œuvre, c’est une lèpre pernicieuse ; la plaie est impure. On brûlera le vêtement, ou la chaîne, ou la trame, en laine ou en lin, ou tout ustensile en cuir où il y aura une plaie ; car c’est une lèpre pernicieuse ; qu’elle soit brûlé au feu. Et si le cohen voit que la plaie ne s’est pas étendue dans le vêtement, ou dans la chaîne, ou dans la trame, ou dans tout ustensile de cuir, Le cohen ordonnera qu’on lave (la partie) qui a en elle la plaie, et la fera enfermer sept autres jours. Si le cohen voit, après que la plaie a été lavée, que la plaie n’a pas changé d’aspect, et que la plaie ne s’est pas étendue, c’est impur ; il faut le brûler au feu ; c’est un dégât à l’endroit pelé et à l’envers. Si le cohen voit que la plaie est devenue terne après qu’elle a été lavée, il l’arrachera du vêtement ou de la peau, de la chaîne ou de la trame. Si elle se montre encore dans le vêtement, dans la chaîne ou dans la trame, ou dans tout autre ustensile de cuir, c’est une (lèpre) bourgeonnante ; il faut brûler au feu l’objet sur lequel est la plaie. Le vêtement, la chaîne, la trame ou tout ustensile de cuir que tu auras lavé d’où la plaie aura disparu, lavé une seconde fois, il sera pur. Telle est la doctrine d’une plaie de lèpre, en vêtement de laine ou de lin, dans la chaîne, dans la trame ou dans tout ustensile de cuir, pour le déclarer pur ou impur.

Torah, Lévitique, 1:1 (Anglais - King James Bible)
Torah, Lévitique, 1:1 (Français - André Chouraqui)
Torah, Lévitique, 1:1 (Français - John Darby)
Torah, Lévitique, 1:1 (Français - Louis Segond)
Torah, Lévitique, 1:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 1:1 (Grec - Septante)
Torah, Lévitique, 1:1 (Hébreu - Cantilé)
Torah, Lévitique, 1:1 (Hébreu - Paleo)
Torah, Lévitique, 1:1 (Hébreu - Phonétisé)
Torah, Lévitique, 1:1 (Hébreu - Standard)
Torah, Lévitique, 1:1 (Hébreu - Vocalisé)
Torah, Lévitique, 1:1 (Latin - Vulgate)
Torah, Lévitique, 2:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 3:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 4:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 5:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 6:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 7:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 8:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 9:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 10:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 11:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 12:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 13:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 14:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 15:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 16:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 17:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 18:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 19:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 20:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 21:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 22:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 23:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 24:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 25:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 26:1 (Français - Samuel Cahen)
Torah, Lévitique, 27:1 (Français - Samuel Cahen)