La bavure

La parasha Vayschla’h est celle du combat de Jacob avec l’ange. Y figure aussi l’épisode du viol de Dinah, à la suite duquel deux fils de Jacob se rendent coupables d' »usage excessif de la force ».

En Genèse 34, Sichem, fils de Hamor, viole Dinah, fille de Jacob. Ses deux frères, Siméon et Lévi, sont alors responsables de cruelles représailles, qui visent non seulement l’auteur du viol, mais tout le peuple dont il est le prince. Or Jacob ne reproche à ses fils que d’avoir détruit sa renommée : « Vous me rendez odieux aux habitants du pays, aux Cananéens et aux Phérésiens. Je n’ai qu’un petit nombre d’hommes; et ils se rassembleront contre moi, ils me frapperont, et je serai détruit, moi et ma maison.« .

Le bombardement de Dresde, ou la seconde bombe atomique, celle de Nagasaki, furent de trop, mais ces excès n’ont pas mis en cause la légitimité du combat que menaient alors le Royaume-Uni et les États-Unis. Il appartient à un État en guerre de proportionner les moyens employés aux buts poursuivis et de sanctionner d’éventuels excès, sous peine de voir la ruine de sa réputation servir d’arme à ses ennemis.

Envoyez un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.