Esaü-Edom, roux ou rouge ?

Esaü est souvent appelé Edom, le Rouge. Ce surnom vient de la Torah elle-même, mais n’est pas lié au teint roux d’Esaü.

La parasha « Toledot » est largement consacrée à la rivalité des frères jumeaux Jacob et Esaü. Y figure en particulier l’épisode de l’échange du droit d’aînesse contre un plat de lentilles. Genèse 25, 30 :

Et Esaü (עֵשָׂו, ŒSW, ‘Essav) dit à Jacob: Laisse-moi, je te prie, avaler du rouge, de ce rouge-là (מִן־הָאָדֹם הָאָדֹם הַזֶּה, MN-HADM HADM HCH, Min-haAdome haAdome hazéh); car je suis las. C’est pourquoi on appela son nom Edom (אֱדוֹם, ADWM).

Commentaire d’Elie Munk : « Esaü avait une affinité pour la couleur rouge, qui est la couleur du sang. Ce fut cette couleur rouge du plat (de lentilles) qui l’attira, bien plus que sa qualité. Le teint rouge que la nature lui avait octroyé n’avait pu lui valoir le surnom de Edom. Ce fut cette affinité particulière qui le motiva. »

En effet, un peu plus haut, on lit Genèse 25, 24-25 :
24 Et les jours où elle devait enfanter s’accomplirent, et voici, il y avait des jumeaux dans son ventre.
25 Et le premier sortit roux (אַדְמוֹנִי, ADMWNY, Ademony), tout entier comme un manteau de poil: et ils appelèrent son nom Esaü.

« R. Yehoudah disait : Si tu vois un homme rouquin, sache qu’il peut être un méchant, comme le fut Esaü, ou un juste, comme le fut David, roi d’Israël, également roux de naissance (2Samuel, 16, 7-8) ».

La rivalité entre Jacob et Esaü symbolise la lutte perpétuelle que livre chaque Adam, écartelé entre les besoins de son corps et ceux de son âme, entre sa part animale et sa part divine.

Envoyez un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.