Tamar et Ruth

La parasha Vayeshev contient Genèse 38, consacré à l’histoire de Juda et Tamar.

Il y a de nombreux liens et parallèles entre Genèse 38 et le livre de Ruth. Celui-ci qui mentionne nommément Tamar et son fils Perets, ancêtre de la maison de David, a fait fond sur ce récit, en veillant toutefois à présenter Ruth la Moabite comme une Tamar plus « correcte » que son modèle : étrangère à la nation israélite, Ruth se montre aussi résolue que Tamar à perpétuer la lignée familiale mais elle le fait pour Noémi et non pour elle-même ; pour séduire l’homme convoité, elle change de vêtements pour se rendre à la fois plus séduisante et moins identifiable mais elle le fait sur l’injonction de sa belle-mère et non de sa propre initiative ; elle donne finalement un enfant à Boaz mais seulement après leur mariage.

Outre les deux références directes faites à Perets à la fin du livre de Ruth (« Que ta maison soit comme la maison de Perets, que Tamar a enfanté à Juda, par la postérité que YHWH te donnera de cette jeune femme » – Ruth 4:12 ; « Et ce sont ici les générations de Perets » – Ruth 4:18), les premiers mots de Ruth sont modelés sur ceux de Genèse 38 (« II arriva, en ces jours-là/Il arriva, aux jours où jugeaient les Juges »). S’y retrouvent aussi le départ de chez soi pour s’installer en terre étrangère, la mort de deux fils (Er et Onan/Mahlon et Kilion) sans laisser de descendance après quoi la protagoniste du récit (Tamar/Ruth) est priée de retourner à la maison familiale. Toutes deux dont stériles alors qu’elles ne sont pas infertiles, et toutes deux auront recours à un stratagème pour séduire un homme plus âgé en se rendant plus attirantes mais non identifiables. Enfin, après avoir donné naissance à un ancêtre de la maison de David, Tamar comme Ruth disparaissent nommément de la fin du récit.
En outre,
* Juda devient veuf – Noémi devient veuve
* Juda dit à Onan de venir à sa belle-sœur afin de donner un enfant à Er (Genèse 38:8) – Noémi prie Ruth de rejoindre sa belle-sœur partie chez ses parents (Ruth 1:15)
* Juda dit à Onan de venir à Tamar afin de constituer une postérité à ton frère (Genèse 38:8)- Boaz dit au parent qu’en acquérant le champ de Noémi, il acquiert aussi Ruth, la femme du défunt, pour maintenir le nom du défunt à son patrimoine (Ruth 4:5)
* Onan détruit sa semence, ne voulant pas donner de postérité à son frère (Genèse 38:9) – Le parent ne veut pas prendre Ruth sous peine de (litt.) détruire [s]on patrimoine (Ruth 4:6).
* Juda renvoie Tamar chez son père jusqu’à ce que Chêla grandisse (Genèse 38:11) – Noémi veut renvoyer Ruth et Orpa dans leur famille, arguant qu’elles ne peuvent demeurer veuves jusqu’à ce que d’éventuels futurs fils de Noémi fussent devenus grands (Ruth 1:13)
* Tamar attend d’être mariée à Chêla en vertu de la coutume du lévirat (Genèse 38:11-14) – Ruth demande à être mariée en vertu de la coutume du rachat (Ruth 3:9-
* Enfin, les deux femmes s’unissent à un homme sensiblement plus âgé qu’elles qui n’est de surcroît pas celui qui devait leur échoir (Chêla/le parent innommé)

Adapté de l’article de Wikipédia « Juda et Tamar« , état du 3 décembre 2015.

Voir aussi
Montées de « Vayeshev »
Lectures de « Vayeshev »

Envoyez un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.