Noé, embryon sauvé des eaux

L’importance que la Torah attache aux mystères de la procréation et de la filiation explique la fascination qu’exerce le texte biblique, car chacun y trouve de quoi alimenter ses propres questions existentielles. Mais de là aussi vient la difficulté qu’il y a à l’expliquer aux enfants : leur parle-t-on de ces choses ?

Ainsi de l’Arche de Noé. Pourquoi ne pas expliquer qu’il y a là une métaphore de l’embryon flottant dans le liquide amniotique ? Une femme, avant l’accouchement, “perd ses eaux”. L’Arche est supposée n’embarquer que des couples, d’hommes et d’animaux, qui ont en partage la reproduction sexuée. Rachi confirme d’ailleurs, en commentant Genèse 7, 4, que les quarante jours et quarante nuits de pluie « correspondent au délai nécessaire à la formation de l’embryon ».

Genèse 7, 13-16 :
« Ce même jour entrèrent dans l’Arche Noé, Sem, Cham et Japhet, fils de Noé, la femme de Noé et les trois femmes de ses fils avec eux : eux, et tous les animaux selon leur espèce, tout le bétail selon son espèce, tous les reptiles qui rampent sur la terre selon leur espèce, tous les oiseaux selon leur espèce, tous les petits oiseaux, tout ce qui a des ailes. Ils entrèrent dans l’Arche auprès de Noé, deux à deux, de toute chair ayant souffle de vie. Il en entra, mâle et femelle, de toute chair, comme Elohim l’avait ordonné à Noé. Puis YHWH ferma la porte sur lui. »

En hébreu, “Arche” s’écrit תֵּבָה, TBH, Tebah. Or, dans toute la Torah, ce mot n’est employé que dans une seule autre occurrence ; il désigne la corbeille dans lequel la fille du Pharaon trouve le petit « Moïse » flottant sur le Nil. Des milliers d’espèces animales logées dans une corbeille, c’est difficile à imaginer. Mais est-ce plus difficile que d’imaginer le minuscule embryon dont on voit l’image sur la première échographie, a fortiori la microscopique cellule issue de la fécondation, devenir une personne humaine, cellule puis embryon que nous fûmes, nous-même, flottant dans le ventre de notre mère ?

Envoyez un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.