Deux lettres fécondes

Les deux lettres Noun et ‘Het, dans cet ordre, forment le nom de Noé, Noa’h ; et dans l’ordre inverse, ‘Het Noun, celui de la grâce, ‘Hen.

Genèse, 6, 8 וְנֹ֕חַ מָ֥צָא חֵ֖ן בְּעֵינֵ֥י יְהוָֽה׃
WNE MZA EN BŒYNY YHWH
VeNoa’h Matsa ‘Hen Be’Eyni Adonaï
Mais Noé trouve grâce aux yeux de YHWH
C’est normal : « dans les yeux », tout est inversé !

Or Noun et ‘Het sont aussi les deux seules lettres de l’alphabet hébreu qui ont eu des enfants.

Le cas de « Josué fils de Noun, יְהוֹשֻׁעַ בִּן־נוּן », qui apparaît en Exode 33,11, est bien connu. Noun est la quatorzième lettre de l’alphabet hébreu; le quatorzième jour, c’est celui de la Pleine lune, celui de la lune « grosse ». C’est aussi l’Océan primordial dans l’Égypte ancienne.

Quant à ‘Het, c’est la huitième lettre; le huitième jour, c’est celui de la circoncision. C’est aussi le nom d’un fils de Canaan, qui donne son nom au peuple « hethéen », « héthien » ou « hittite », selon les traducteurs.

Dans ce peuple, il y a des filles : Genèse 27,46 : « Rebecca dit à Isaac: Je suis dégoûtée de la vie, à cause des filles de Heth. Si Jacob prend une femme, comme celles-ci, parmi les filles de Heth, parmi les filles du pays, à quoi me sert la vie ?« .

Mais il y a surtout des fils, בְּנֵי־חֵת. La vente à Abraham du champ de Makhpela, où il enterre Sarah, donne lieu à un récit détaillé (Genèse 23,3-20), où leur nom revient avec insistance : Abraham se leva de devant son mort, et parla ainsi aux fils de Heth […] Le champ et la caverne qui y est demeurèrent à Abraham comme possession sépulcrale, acquise des fils de Heth.

Deux enseignements :
1. Noé est né par association des lettres Noun et ‘Het, comme vous et moi des chromosomes X et Y.
2. Les premiers occupants de Canaan n’étaient ni hébreux, ni arabes ; ils étaient hittites.

Envoyez un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.