Ismaël tire à l’arc

Dans la Genèse, Ismaël, fils d’Abraham et d’Hagar, est nommé aux chapitres 16, 17 et 25. Au chapitre 21, il est désigné comme « בֶּן־הָגָר, BN-HGR, Ben-Hagar, fils d’Hagar », « בֶּן־הָאָמָה, BN-HAMH, Ben-Haamah, fils de la servante » et comme « הַנַּעַר, HN’ŒR, Hana’ar, le jeune homme ».

Genèse 21, 20 :
וַיְהִי אֱלֹהִים אֶת־הַנַּעַר וַיִּגְדָּל וַיֵּשֶׁב בַּמִּדְבָּר וַיְהִי רֹבֶה קַשָּׁת
WYHY ALHYM AT-HNŒR WYGDL WYSB BMDBR WYHY RBH QST
Vayehi Elohim Ète-Na’ar Vayigdal Vayoshèv BaMidbar Vayehi Rovèh Qashat
Dieu fut avec le jeune homme qui grandit, s’établit dans le désert, et devint tireur d’arc.

On ne peut que constater que dans les années récentes, les ennemis d’Israël ont tiré des fusées sur son territoire :
– les roquettes SCUD de Saddam Hussein, pendant la première Guerre du Golfe (janvier 1991), ont atteint Petah Tikva;
– les roquettes du Hezbollah pendant la 2ème guerre du Liban (juillet 2006) ont atteint Haïfa;
– les roquettes du Hamas, tirées de Gaza sur Sderot, Asqelon, Ashdod et au delà, ont successivement déclenché les opérations « Plomb durci » (2008-2009), « Pilier de défense » (2012) et « Bordure protectrice » (2014).

Les cerfs-volants incendiaires utilisés pendant les manifestations meurtrières de la Marche du retour (2018) sont les plus récents avatars des arcs d’Ismaël.

Voir aussi : La bénédiction d’Ismaël

Envoyez un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.