Sur le chemin d’Ephrata

Dans la Genèse, Bethléem, en deux mots, lieu de la mort en couches de Rachel, est associée à Éphrata, AFRTH ou AFRT, de AFR, Efer, « Cendre » et FRT, Porat, Fertile.

Genèse 35, 19 (Mort de Rachel):
Rachel mourut et fut enterrée sur le chemin d’Éphrata – C’est Bethléem. , אֶפְרָתָה הִוא בֵּית לָחֶם׃, AFRTH HWA BYT LEM, Efratah Hou Beit Le’hem

Genèse 48,7
(Récit de Jacob à Joseph) :
Lorsque je revenais de Paddân, ta mère Rachel est morte, pour mon malheur, au pays de Canaan, en route, encore un bout de chemin avant d’arriver à Éphrata, et je l’ai enterrée là, sur le chemin d’Éphrata – c’est Bethléem.

Le nom d’Ephrata, AFRTH, est un « mot-valise » formé (comme celui d’Ephraïm, AFRYM, nom d’un petit-fils de Rachel) sur אֶפְרָ, AFR, Efer, “cendre” et FRT, פֹּרָת, Porat, “FeRTile“ (ou « Fécond »). « Cendre fertile » est un lieu inaccessible et ambigu, “où l’on renaît de ses cendres”

FRT, Euphrate, est le quatrième fleuve du Jardin d’Eden, en Genèse 2,14 :Le nom du troisième est Hiddékel; c’est celui qui coule à l’orient de l’Assyrie. Le quatrième fleuve, c’est l’Euphrate.

FRT, prononcé “Porat”, FeRTile, qualifie Joseph, fils de Jacob, en Genèse 49,22.
בֵּן פֹּרָת יוֹסֵף בֵּן פֹּרָת
BN FRT YWXF BN FRT
Ben Porat Yossef Ben Porat

Rachel, mère de Joseph, à qui l’Eternel “ôte” la vie en lui “ajoutant” un deuxième fils, accumule toutes les douleurs de la maternité. Se reconnaissent en elle les femmes dont l’enfant tarde à venir, les mères dont l’enfantement est douloureux, celles dont l’enfant vit sous un autre nom que celui qu’elle leur aurait donné, tel Ben-Oni, et par extension celles qui perdent un enfant avant le terme, ou prématurément avant qu’il reçoive un nom… .

Envoyez un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.