Si ce n’est toi …

Père, en hébreu, c’est AB, Ab, et Mère AM, Èm. Mais Frère ?

Dans la Genèse en français, le mot “frère“ apparaît plus de quatre-vingt fois. Mais en hébreu, le mot אח, AE, A’h, isolé, « un frère », n’apparaît que trois fois : en Genèse 24, 29 pour dire que Rébecca, RBQH, Rivqah, a « un frère », nommé Laban, Lavane, LBN ; et en Genèse 43, 6 et 7 quand les fils de Jacob, retour d’Egypte, expliquent à leur père que leur interlocuteur leur a imposé de ne revenir qu’avec leur plus jeune frère.

Les autres fois, le mot AE, au singulier, est composé avec un suffixe personnel, “mon frère, ton frère … »

Par exemple, en Genèse 4, aux versets 2 et 8, Abel est désigné trois fois en référence à Caïn par le mot אָחִיו , AEYW, A’hiv, “son frère“, puis au verset 9 figure le célébrissime dialogue :

וַיֹּאמֶר יְהוָה אֶל־קַיִן אֵי הֶבֶל אָחִיךָ
VaYomère Adonaï El-Qaïne Ey Hèvel A’hykha
WYAMR YHWH AL-QYN AY HBL AEYK
Et YHWH dit à Caïn: Où [est] Abel ton frère ?

וַיֹּאמֶר לֹא יָדַעְתִּי הֲשֹׁמֵר אָחִי אָנֹכִי
WYAMR LA YDŒTY HSMR AEY ANKY
VaYomère Lo Yodé’ati HaShomèr A’hy Anokhy ?
Il dit: « Je ne sais pas. [Suis-je] le gardien de mon frère, moi ? 


Voir aussi sur le pluriel אַחִים, AHYM, A’him, frères :
Petite digression musicale

2 réponses à “Si ce n’est toi …”

  1. mllevy dit:

    En hébreu dans le Texte. Sommaire

  2. mllevy dit:

    Felix Asher Perez (4/11/20)

    AKHer c’est Autrui
    AKH c’est frère

Envoyez un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.