Le Rabbin Azoulay présente Judaïca

dimanche 11 février 2018

Ce dimanche matin 11 février, le Rabbin Michaël Azoulay a présenté, pour la première fois depuis le décès de Josy Eisenberg z’l, l’émission de France 2, Judaïca.

Lire la suite »

Son Altesse le Père

lundi 29 janvier 2018

La Bible parle d’abord d’un nommé Abram, AB-RM. AB veut dire « Père »; RM, c’est “haut”. « Père Haut », cela ne veut pas dire grand chose ; « Père élevé », c’est déjà plus éclairant.

Lire la suite »

Un homme de passage

dimanche 21 janvier 2018

Pour bien comprendre le verbe « passer », ŒBR, ‘Avar, avec un Œ, Ayin, il faut lire l’apologue de Shibbolet, dans l’histoire de Jephté (Juges, 12, 5 et 6).

Lire la suite »

Le Nom et l’Adresse

vendredi 12 janvier 2018

Une allitération fondamentale dans le récit de la Tour de Babel est celle du mot שֵׁם, SM. Prononcé “Shem“, il signifie “Nom” ; prononcé “Sham“, il signifie “Là”.

Lire la suite »

La tour du Bla-Bla

jeudi 28 décembre 2017

Les neuf versets du récit de la Tour de Babel (Genèse 11, 1-9) sont pleins d’assonances, que les traductions ignorent ou peinent à rendre.

Lire la suite »

Le Regard et la Grâce

vendredi 8 décembre 2017

Pour chaque nouveau-né, recevoir du Créateur non seulement la vie mais aussi tout un patrimoine génétique, c’est une « grâce » ; cela lui est offert « gracieusement », « gratuitement ».

Lire la suite »

Une citation de Jean d’Ormesson

mardi 5 décembre 2017

[… ]
Plus au sud, au-delà des collines et des vallées, Lire la suite »

Deux lettres fécondes

samedi 2 décembre 2017

Les deux lettres Noun et ‘Het, dans cet ordre, forment le nom de Noé, Noa’h ; et dans l’ordre inverse, ‘Het Noun, celui de la grâce, ‘Hen.

Lire la suite »

Consolation et grâce

dimanche 26 novembre 2017

À la naissance de Noé, NE, Noa’h, la Torah justifie son nom par une proximité avec le verbe NEM, Ni’hem, regretter, mais aussi consoler.

Lire la suite »

Noé, embryon sauvé des eaux

lundi 20 novembre 2017

L’importance que la Torah attache aux mystères de la procréation et de la filiation explique la fascination qu’exerce le texte biblique, car chacun y trouve de quoi alimenter ses propres questions existentielles. Mais de là aussi vient la difficulté qu’il y a à l’expliquer aux enfants : leur parle-t-on de ces choses ?

Lire la suite »