Sur le chemin d’Ephrata

jeudi 30 mai 2019

Dans la Genèse, Bethléem, en deux mots, lieu de la mort en couches de Rachel, est associée à Éphrata, AFRTH ou AFRT, de AFR, Efer, « Cendre » et FRT, Porat, Fertile.

Lire la suite »

Une assemblée de peuples

lundi 29 avril 2019

La racine QHL, Qahal, assemblée, d’où vient le verbe וַיַּקְהֵל, Vayaqhel, Et il assembla, est traduite en grec par ecclesia.

Lire la suite »

Araméen ou Romain ?

mardi 16 avril 2019

Au début de la parasha Ki-Tavo figurent les quatre versets de Deutéronome 26 repris et commentés dans la Haggadah de Pessa’h.

Lire la suite »

Le grand-père araméen

lundi 15 avril 2019

Six des douze fils de Jacob – quatre fils de Léa, deux fils de Rachel – ont pour grand-père maternel Laban, père de Léa et Rachel.

Lire la suite »

Plus et moins

mardi 2 avril 2019

En Genèse 30, 23, Joseph naît, onzième fils de Jacob et premier fils de sa mère Rachel, jusque là stérile. Celle-ci s’écrie : «Elohim a ôté (אָסַף, AXF, assaf) ma honte.

Lire la suite »

Qui a écrit les Dix Paroles ?

vendredi 29 mars 2019

Question posée à Judéopédia : En Exode 34, 28, est-ce Dieu qui écrit les Dix Paroles sur les nouvelles Tables, ou bien Moïse ?

Lire la suite »

La métaphore des parfums

vendredi 22 février 2019

Rachel sacrifie une nuit d’amour avec Jacob et l’échange avec sa sœur Léah contre un bouquet de mandragores (Genèse 30, 14-18). Quel « salaire » symbolisent donc ces « pommes d’amour » ?

Lire la suite »

Le nom d’Issachar

dimanche 17 février 2019

Le nom d’Issachar (יש-שכר, YSSKR), fils de Jacob et de Léah, peut être lu “Homme du salaire”, ou bien “Il y a une récompense” (יש שכר, YS SKR, Yesh Sakar).

Lire la suite »

Le nom de Juda

mercredi 6 février 2019

Le nom de Juda, quatrième fils de Jacob, lui est donné par sa mère Léa en Genèse 29,35 : « Elle dit: Cette fois, je louerai l’Eternel (אוֹדֶה אֶת־יְהוָה, AWDH AT-YHWH, ‘Odè Ète-Adonaï) ; c’est pourquoi elle appela son nom Juda (יְהוּדָה, YHWDH, Yehoudah) »

Lire la suite »

Sur le nom de Jacob

dimanche 27 janvier 2019

En Genèse 27,36, Esaü, berné par son frère Jacob qui l’a privé de la bénédiction paternelle, s’écrie : « L’a-t-on appelé Jacob parce qu’il m’a déjà supplanté deux coups ? » La traduction rend incompréhensible le jeu de mots.

Lire la suite »