De la nécessité des tribunaux

Sodome est une ville où tout le monde couche avec tout le monde. Qui sont les pères ?

Des enfants naissent, mais comment voulez-vous leur attribuer un père, si aucun couple n’est constitué, ni reconnu ? Comment voulez-vous dans ces conditions assurer la pérennité de la ville ?

La condition absolue pour qu’une ville se perpétue est qu’il y siège une municipalité, un tribunal, une église, bref une assemblée délibérante, qui officialise les couples et les filiations et leur donne l’autorité de la chose jugée.

En Genèse 18, 20-23, le Texte met en place les deux interlocuteurs d’un prodigieux marchandage :
Et YHWH dit : Le cri contre Sodome et Gomorrhe (סְדֹם וַעֲמֹרָה, XDM WŒMRH, Sdom Ve’Hamorah) s’est accru, et leur péché est énorme. C’est pourquoi je vais descendre (…) Mais Abraham se tint encore en présence de l’Eternel. Abraham s’approcha, et dit: Feras-tu aussi périr le juste avec le méchant?
Abraham marchande alors le nombre de Justes nécessaires pour sauver Sodome : 50, 45, 40, 30, 20 ?

Finalement, Genèse 18, 32
Abraham dit: Que le Seigneur (LADNY, Ladonaï) ne s’irrite point, et je ne parlerai plus que cette fois. Peut-être s’y trouvera-t-il dix justes. Et Il dit : Je ne la détruirai point, à cause de ces dix.

Dix Justes auraient suffi pour sauver Sodome et en faire, comme de toute Ville, un être transcendant, qui préexiste aux individus qui la forment, survive après leur mort, et en garde le nom et la mémoire.

Extrait de :
Leçon de théologie II. Le Nom, le Nombre et l’Etat
(Fontevraud, Associations familiales protestantes, octobre 2004)

En mémoire de Pierre-Patrick Kaltenbach, PPK

7 réponses à “De la nécessité des tribunaux”

  1. mllevy dit:

    En hébreu dans le Texte.
    Sommaire

    Voir aussi :
    Translittération

    Le Précepteur. Comment Moïse entreprit la Bible (Bookelis)

  2. mllevy dit:

    Jean-Marc Pascolo sur Facebook

    Enfin, il est parfois difficile de comprendre l’aspect destructeur qu’on prête à YHWH. Notamment la mort des innocents jeunes Égyptiens…
    Mystère pour moi.

  3. mllevy dit:

    C’est pourquoi je prétends qu’on a tort de chercher un sens « historique » aux épisodes bibliques, et qu’il ne faut leur prêter qu’un sens « anthropologique ». Sodome a peut-être laissé des ruines matérielles, mais n’a jamais existé en tant que municipalité, c’est un « lieu-dit ». Abraham n’a jamais cherché à sacrifier son fils, mais nombreux sont les pères biologiques qui n’ont pas « reconnu » le « fruit de leurs entrailles ». De même pour les premiers nés égyptiens, nombreuses sont les dynasties – notamment pharaoniques ou encore celle des Bourbons – qui ont peut-être des descendants biologiques, mais qui n’ont plus aucune légitimité pour remonter sur le trône.

  4. mllevy dit:

    Jean-Marc Pascolo sur Facebook

    Peut-être un sens Kabbalistique ?
    … ou allégorique de par les lettres et leurs combinaisons comme le Tserouf ou comme en numérologie kabbalistique ou en gematria ? Une cryptographie d’essence spirituelle à explorer ?
    Mystère pour moi.

  5. mllevy dit:

    Felix Asher Perez sur Facebook

    Les Américains ont bombardé à basse altitude (pour limiter leurs victimes) les villes allemandes en faisant des dizaines de milliers de victimes innocentes
    Il en va ainsi de si nombreux cas de l’Histoire.

  6. mllevy dit:

    Felix Asher Perez sur Facebook

    Les 10 justes minimaux pour sauver Sodome évoquent les 10 minimaux pour former un « mynian = quorum de prière collective ». Sans ce minimum, des individus et pas de réelle collectivité.
    Ces types de « quorums » existent dans de très nombreux cas.

  7. mllevy dit:

    Jean-Marc Pascolo Merci de m’avoir fait lire les articles « Tserouf » et « Abraham Aboulafia » sur Wikipedia. Tout ceci est fort intéressant.

Envoyez un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.